Pourquoi végétaliser sa toiture ?

mars 15, 2021 Non Par Stéphane

Avec la mouvance des bâtiments classés Haute Qualité Environnementale (HQE) en France, on observe davantage d’habitations aux toitures végétalisées. C’est d’ailleurs depuis l’année 2004 qu’on attribue aux toitures végétalisées le label HQE, s’accordant ainsi très bien avec la notion de développement durable et d’immobilier écologique.

Avec un coût à quelques pourcentages plus élevés sur une nouvelle construction, la végétalisation de sa toiture est un réel moyen de faire des économies sur le long terme. Le tout, avec un impact positif sur la planète et sur les habitants du bâtiment. Ainsi, végétaliser sa toiture, c’est bénéficier au quotidien d’un bon nombre d’avantages que nous nous présentons à la suite.

Toiture végétalisée

Pour une bonne isolation thermique et phonique

On répertorie les toitures végétalisées depuis l’époque du Néolithique dans les pays comme la Norvège et Islande, dans les régions péries arctiques. Les habitants de cette zone installaient des toits végétalisés non seulement pour ses propriétés isolantes, mais plus encore pour du froid. Pendant que d’un autre côté, les Indiens en raffolaient pour réduire la chaleur.

De nos jours, végétaliser une toiture est moins coûteux et apparaît comme un réel avantage pour une maison mal isolée. De ce fait, il faut noter qu’un bâtiment doté d’une mauvaise isolation, c’est 30 % de perdition de chaleur par le toit (selon l’Ademe). Ainsi, une toiture végétalisée viendra donc stopper cette instabilité thermique. Son efficacité s’observe davantage pendant les périodes de fortes chaleurs. A travers le fait qu’elle saura tenir la température du bâtiment dans les 20° C. Dans ce cas, il n’est plus nécessaire de faire installer la climatisation. Or, à l’inverse, une toiture non végétalisée aura tendance à surchauffer.

Par ailleurs, les toitures végétalisées offrent également une isolation phonique. Ce qui est un grand avantage pour ceux qui vivent dans les bâtiments en plein centre urbain. Avec des rues bruyantes et le ciel marqué par les trafics aériens. De plus, les toits végétalisés peuvent réduire les effets de la réverbération. C’est l’amplification d’un son quand il arrive violemment sur les parois rigides comme celles des immeubles en milieu urbain.

Pour une étanchéité sur le long terme

Une étanchéité classique s’effectue avec des feuilles bitumeuses qu’on colle sur le toit à l’aide d’un chalumeau. Ces feuilles sont des matières synthétiques précisément de type PV, asphalte ou encore EPDM. Cependant, au fil du temps, ces matières étanches subissent des agressions du fait des variations de température qu’imposent les saisons. Ainsi, la durée de vie de cette membrane auto protectrice est estimée à 25 ans. Après quoi, il faudra refaire la totalité du travail.

Or, un substrat et une végétation extensive sur un toit protègent ce dernier de tous les éléments climatiques. De plus, la durée de vie du système d’étanchéité ici s’évalue à près de 50 ans. A noter également ici que, contrairement à une étanchéité classique, un toit végétalisé extensif coûte beaucoup moins cher.

Pour une gestion des eaux de pluie à moindre coût

Pendant les saisons de pluies accompagnées de grosses tempêtes, les toits végétalisés font tampon grâce à leur pouvoir de rétention d’eau. Ainsi, ils récupèrent l’eau de pluie en grande quantité et la restituent plus tard. Cette restitution se fait en partie par le biais des gouttières et l’autre partie à travers l’évaporation. De ce fait, avec ce type de toiture, les dépenses destinées à dimensionner la hauteur des réseaux d’eau s’avèrent moins élevées. Et ce, qu’il s’agisse d’une résidence personnelle ou d’un réseau d’une zone urbaine.

Par ailleurs, la toiture végétale se charge de filtrer l’eau de pluie qu’elle restitue. Cette filtration assainit l’eau qui se trouve débarrassée de polluants tels que le cadmium et l’ammonium. Le liquide ainsi purifié peut se conserver sans problème et servir à des fins domestiques et non pour consommation. En effet, une grande quantité d’eau gratuite servira par exemple à arroser vos plantes dans le jardin.

Pour la santé et le bien être

Il s’agit ici de l’une des raisons et pas des moindres de végétaliser sa toiture ! On considère les dispositifs végétaux sur les toits comme faisant partie des solutions au problème de santé publique. Surtout quand on sait que l’air en zone urbaine est truffé de CO2 et de particules fines, du fait des activités polluantes. Cette pollution est la cause de plusieurs maladies respiratoires. On le sait tous, les plantes ont un rôle de purificateur d’air.

En effet, elles absorbent le CO2 et renvoient de l’oxygène à travers le phénomène de la photosynthèse. Par ailleurs, les végétaux retiennent les particules fines, les empêchant ainsi de se répandre dans l’air. De ce fait, sur un toit végétal, une surface de 1,5 m2 comble tous les besoins en oxygène chez un adulte de sexe masculin. Enfin, les toitures végétalisées réduisent l’effet « ilot de chaleur » en zone urbaine. Ceci grâce à leur capacité à maintenir dans l’air, un taux d’humidité.