Qu’est-ce qu’une architecture écologique ?

mars 8, 2021 Non Par Stéphane

Les actions pour la préservation de l’environnement, les activités de lutte contre le réchauffement climatique sont aujourd’hui des éléments sur lesquels l’on consacre beaucoup d’efforts. C’est dans cette optique que le gouvernement français a mis en place la réglementation thermique RT2020. Ladite réglementation rentre dans une démarche en faveur du développement durable. Cette dynamique s’observe également dans le secteur de la construction avec un grand essor des architectures écologique, s’inscrivant dans l’immobilier écologique. Dans ce sens, l’objectif principal d’une architecture écologique c’est le respect de l’environnement. Voyons de plus près ce qu’est réellement une architecture écologique.

Architecture maison écologique

Architecture écologique : définition

Il est important de préciser qu’il n’existe pas une définition standard ou arrêtée à propos du terme « architecture écologique ». Cependant, il faut noter qu’une architecture écologique est un projet dans le secteur du bâtiment. Lequel projet ici a pour but de concevoir et de mettre en œuvre des constructions essentiellement écologiques. Par ailleurs, en référence à une architecture écologique, certains la qualifieront de bâtiment durable. D’un autre coté on en verra certaines personnes qui parleront tout simplement d’architecture verte.

Ceci étant, on retient également que c’est un processus de construction mû par un souci de préservation de l’environnement. C’est la raison pour laquelle, les architectes spécialisés en la matière veilleront à ce que le bâtiment pollue le moins possible. Ainsi, il faudra éviter cette pollution d’une part sur le chantier lors de la construction. Et d’autres parts pendant toute sa durée de vie, qui est le plus important dans ce cas précis.

Les différents critères d’une architecture écologique

Ça y est ! On peut dire qu’on a d’ores et déjà une idée sur ce qu’est une architecture écologique. Maintenant, il faut ensuite savoir quelles sont les différents critères qui font qu’on arrive à considérer une architecture comme étant écologique.

Premier critère : l’environnement

Ici, il s’agit de l’espace ou le lieu au sein duquel le bâtiment sortira de terre pour afficher une fière allure. Plus sérieusement, c’est un environnement qui nécessite une réelle prise en compte par l’architecte lorsqu’il conçoit le projet. Dans cet espace, il faudra déterminer la taille et la forme de l’architecture, sans toutefois oublier son orientation. En effet, le spécialiste pensera ici à une optimisation des ressources, pour par exemple gagner en luminosité solaire.

Deuxième critère : les matériaux

Une architecture digne de ce nom et surtout qui se veut écologique se bâtie exclusivement avec les matériaux naturels. Lesquels matériaux doivent également pouvoir être recyclés et si possible disponibles localement. Parmi ces matériaux, on peut citer le bois, la paille, la laine, le chanvre et bien d’autres.

Troisième critère : les équipements

Lors de sa construction, une architecture écologique doit pouvoir accueillir en son sein des équipements performants. Ainsi, lorsqu’on parle de ce type d’équipement, on fait référence à une consommation d’énergie bien moindre. Et dans une certaine mesure très économique. C’est le cas du système de chauffage, de la chaudière, les panneaux solaire ou photovoltaïque la climatisation et les appareils électro ménagers.

Quatrième critère : le confort

Après tout ce dont on a plus cité plus haut, ce quatrième critère n’est qu’une évidence dans une architecture écologique. Ce type de bâtiment offre un bien-être et un confort de vie aux personnes qui y résident. Ceci grâce aux matériaux de qualité, et à la performance de tous équipements installés.

Quelques types d’architecture écologique

Il existe plusieurs types d’architecture écologique, nous présentons ici quelques-unes.

L’architecture à énergie positive

L’architecture à énergie positive se positionne comme la construction écologique la plus aboutie. Sa performance se témoigne ici par le fait qu’elle est capable de produire de l’énergie en grande quantité et de s’en servir pendant toute année. C’est un exploit ! En effet, son mode de conception à nul autre pareil lui offre la possibilité de stocker l’électricité et la chaleur du bâtiment. Ce qui lui permettra de les restituer plus tard. Pour une performance optimale, les habitants qui y vivent doivent se conformer au mode de fonctionnement d’une telle structure.

L’architecture basse consommation

L’architecture basse consommation se conçoit dans le but de produire une quantité très réduite de gaz à effet de serre. Ainsi, on a à faire à un bâtiment qui présente un bon nombre d’avantages. Elle a un impact assez positif sur l’environnement et sur le cout des factures. En effet, elle consomme de l’énergie en petite quantité. De plus, l’architecture basse consommation offre une valeur ajoutée au bâtiment quand il est mis en vente.

L’architecture passive

C’est une architecture qu’on crée dans le but de protéger l’environnement. Elle se caractérise par une performance en énergie et une isolation de qualité. Par ailleurs, cette construction assure à ses habitants un bien-être et un confort optimal avec un impact positif sur l’environnement. De plus, c’est le standard minimum qu’il faut en matière d’architecture futuriste.