Les différentes techniques pour végétaliser une toiture

août 25, 2021 Non Par Stéphane

Vous projetez isoler votre toiture ? Découvrez quelques techniques de végétalisation de toiture avec leurs avantages.

La végétalisation d’une toiture : les différentes techniques, utilisées et avantages.

Les toitures végétalisées sont des solutions alternatives pour répondre aux problèmes écologiques auxquels font face les toitures classiques. En milieu urbain, la végétalisation présente de nombreux avantages. En plus des aspects esthétiques et fonctionnels indéniables.

Il existe plusieurs techniques de végétalisation des toitures, chacune avec sa particularité, ses avantages et ses inconvénients. Cependant il y a certains éléments à prendre en compte avant la mise en place d’une toiture végétalisée.

Végétaliser sa toiture

A lire également : Les caractéristiques de l’immobilier écologique

Les préalables

Les éléments dont il faut prendre en compte avant l’installation d’une toiture végétalisée sont :

  • Le climat : il est un paramètre très important il faut tenir compte. Il aide à déterminer quels végétaux que vous allez utiliser pour couvrir la toiture.
  • L’âge du bâtiment et la hauteur de la toiture : Ainsi pour mettre en œuvre la toiture la plus adaptée à votre cas, il est conseillé de faire réaliser un diagnostic vous permettant de connaître les capacités de charge au m².

La solution retenue doit être efficace et sans risque pour l’étanchéité du bâtiment (matériaux et substrat adaptés). Le dimensionnement de la couche de stockage dépend de la surface du toit (S), du volume d’eau à stocker (V) et de la porosité du matériau utilisé (P).

Les systèmes ou techniques de végétalisations

En matière de choix de techniques de végétalisation d’une toiture, vous avez plusieurs solutions à votre portée :

  • La végétalisation intensive : c’est un système qui permet de créer des toitures jardins ou ˵jardins toiture˶ avec de la terre naturelle. La végétalisation intensive offre particulièrement la possibilité d’accueillir une flore plus dense tels que les ligneux.

Cependant cette technique peut jouer un rôle dans la création d’un réel écosystème de substitution en milieu urbain.

Par contre elle est contraignante à cause du surpoids et d’un coût supplémentaire.

  • La végétalisation extensive : ce système consiste à planter des végétaux tels que le gazon, le sedum, des arbustes ou même des arbres sur un substrat de faible épaisseur. Il demande très peu d’entretien car les végétaux sont très résistants et n’ont pas besoin d’être arrosés régulièrement.

Il est moins coûteux que les autres systèmes, en moyenne vous débourserez 100 € par mètre carré.

  • La végétalisation semi-extensive (aussi appelées semi-intensive ou intensive simple) : c’est un type de végétalisation qui nécessite beaucoup d’arrosage. La quantité importante des déchets favorise une végétation plus imposante.

Son épaisseur de substrat est plus importante (15-20cm) et demande par conséquent plus d’entretien et d’arrosage.

Cette technique est moins contraignante de poids pour installer une terrasse jardin.

A lire également : Comment entretenir une toiture végétalisée ?

Quels sont donc les avantages d’une toiture végétalisée ?

Toutes les toitures végétalisées présentent de nombreux avantages pour la biodiversité, car elles facilitent la mise en place d’un écosystème plus complexe pour une toiture ordinaire. Voici donc quelques avantages :

  • La rétention des eaux pluviales : les toits végétalisés retiennent les eaux pluviales lors des fortes pluies et les libèrent plus lentement. La densité du substrat peut retenir jusqu’à 90 % des eaux de pluie. Grace à la qualité du substrat et au pourcentage de la pente, l’eau sera également filtrée.
  • L’isolation thermique et phonique : les toitures végétalisées régulent les températures à l’intérieur du bâtiment. La végétation intercepte les radiations solaires et limitent l’usage de la climatisation. Inversement pendant l’hiver, la toiture végétalisée limite les pertes de chaleur. La végétation insonorise également la maison.
  • Un refuge pour la biodiversité : les toitures végétalisées favorisent la création des nouveaux habitats pour la faune et la flore en ville. Les invertébrés, les oiseaux et d’autres espèces peuvent venir se poser et se reproduire.
  • La longévité du toit : la végétalisation de la toiture permet d’avoir une durée de vie plus longue, car le toit est protégé des rayons ultraviolets et des variations extrêmes de température qui détériorent souvent le toit.
  • La réduction des émissions de gaz à effet de serre : les toitures végétalisées pourraient contribuer à réduire les pollutions de l’air : les plantes absorbent les particules fines et des gaz polluants (Nox, monoxyde de carbone, azote, SO2).
  • Economique : un toit végétal peut exiger un entretien régulier. Cependant cette contrainte se transforme vite en avantage, au regard de la durée de vie de l’ensemble d’une structure ainsi entretenue.
  • Des productions agricoles en ville : les arbres fruitiers et les légumes qu’on plante sur la toiture donnent des productions agricoles.
  • La limitation du réchauffement urbain : en zone urbaine, la végétalisation diminue les îlots de chaleur et filtre les micros particules volatiles.
  • Le côté esthétique : une toiture végétalisée est plus esthétique qu’une toiture classique, car il embellit votre cadre de vie. C’est plus convivial.
  • Des toits bons pour la santé : la nature en ville fait toujours du bien au moral car ça aide à se relaxer. Les toitures végétalisées favorisent toujours le bien-être à l’intérieur de la maison par rapport aux toitures ordinaires.

En termes de finances, le coût d’une toiture végétalisée varie entre 45 et 100 € par mètre carré. Cependant lorsque vous projetez ce genre de travaux, il faut également prendre en compte le coût d’arrosage et d’entretien.

En contrepartie, vous avez une toiture végétalisée qui offre de nombreux avantages écologiques et économiques : baisse des coûts d’énergie, isolation thermique et sonore.